Top 5 des collègues les plus insupportables

La restauration, c’est un travail d’équipe. Une “team-work”, une famille. Chacun a son rôle: il y a le commis, qui suit le chef de rang à la trace. Il y a le barman, qui vérifie la propreté de ses verres et de ses glaçons. Il ya le patron, qui s’assure que le service se déroule bien et sans encombre (ou pas). Il y a toi, qui ne manque pas de polyvalence (un peu trop à ton goût même). Et puis il y a ce collègue. Tu sais, ce collègue.

Mais si, celui…

1- Celui qui te regarde mourir

14h. T’es en plein jus.

La terrasse est bondée, la cloche de la cuisine ne cesse de sonner. Tu n’as jamais, jamais, autant suer en plein service. La table 7 te demande la carte, la table 14 te demande le sel. Tu as envie de pleurer et d’insulter le monde entier. Tu ne sais que faire: te mettre en PLS ou t’étouffer volontairement à l’aide d’une serviette. Sauf ton collègue !

Non, ton collègue il va bien lui. Il va très bien même. Il te regarde faire.

Parfois, il prend un air sérieux et il prend de grandes initiatives. Comme passer un coup de chiffon sur les cartes. C’est vrai que c’est important de passer un coup de chiffon sur les cartes. Surtout quand t’es en plein jus. Tu le regardes d’un air insistant. Il te souri. “T’as besoin d’aide”? Bah non connard, non pas du tout. Ça va très bien là, tu sais c’est mon métier, d’ailleurs tu veux boire un coup, un mojito, un coca ? Je t’installe sur la 4, elle est dispo là, ça te va ?

2- Celui qui arrive toujours en retard

 

Tu le connais. Tu le connais trop bien même. Il a toujours une bonne excuse celui-là. Sa grand-mère est décédée environs 4 fois dans l’année et son chat “Biscotte” en est à sa 3ème. Un beau score pour un début de trimestre. Ses retards sont devenus un jeu de pronostics en équipe: chacun parie le nombre de minutes de retard qu’il aura. Celui qui perd passe le balais en fin de service. Evidemment comme t’es un petit veinard, c’est souvent toi, qui passe le balais en fin de service.

Ce collègue, il a vraiment le don de mettre l’ambiance jusqu’au bout…

 

3- Celui qui redécouvre son boulot tous les jours.

Tu auras beau lui expliquer dix fois la même chose. Ca n’imprimera pas. Impossible.

Pour lui, c’est logique, d’apporter le pain pour le dessert. De donner un couteau à poisson pour un magret de canard (parce qu’on sait jamais). De servir un mojito à un enfant de huit ans (au moins on est certain qu’il ne dérangera personne en plein service celui-là). Ton patron a même sérieusement envisagé la probabilité de l’attacher à toi, littéralement. C’est simple, quand tu lui expliques quelque chose, c’est à l’enfant de huit ans que t’as l’impression de t’adresser. Tu as même hésité à lui demander de prendre sa place. Dommage qu’ engager un enfant soit interdit en France.

Ce serait un bon atout marketing. De l’exploitation, certes, mais un bon atout marketing.

 

4- Celui qui te raconte sa vie

Alors lui… Il t’as pris pour son psy.

T’es en plein rush, tu cours tel un guépard en pleine savane. Mais lui, il trouve quand même le moyen de te raconter son week-end. Parce que tu sais, c’est compliqué en ce moment. Il vient d’apprendre que sa copine le trompait avec Bertrand, en plus ce matin il n’avait plus de Nutella et, il sait pas trop comment s’affirmer auprès de son beau père et…T’as un peu d’empathie pour lui mais bon, il commence vraiment à te taper sur le système. Tu voudrais lui expliquer calmement que t’es pas son ami, mais ça reste une tâche délicate… Et comme t’as pas assez de cran, tu te contente du fameux “demi-sourire empathique”, et tu l’envoies prendre la commande à la table 17 avec une bonne claque sur l’épaule.

Le lendemain, il te racontera comment s’est passé sa cousinade dans le Nord-Pas-de-Calais, un délice.

 

5- Celui qui est (trop) détendu

Lui tu ne sais pas trop si tu l’apprécies ou non.

C’est le collègue “cool” de l’équipe. Celui qui passe toujours au fil du rasoir. D’une manière ou d’une autre, il fini toujours par s’en tirer. Tu as envie de le reprendre, mais il ne t’en donne jamais la bonne occasion. Ce qui donne encore plus envie de le tuer. Tu sais, c’est celui qui donne des surnoms ridicules à chaque membre de l’équipe. “Hey, salut Fifi, comment ça va ma poule”?! Il arrive toujours avec ses Ray-Ban en souriant comme un con, avec sa veste en cuir qu’il tient d’une main sur l’épaule gauche. Quel ringard. Tu penses lui offrir la compil de Johnny Hallyday qui traîne dans ton placard pour Noël. Juste pour rire.Parfois il arrive même avec un cure dent dans la bouche, tu rêves de le lui faire avaler.

En fin de service, il essaie de chauffer tout le restaurant à partir en “after”. Toi, tu rêves de faire une partie de GTA sur ta PS4 et de t’enfiler une pizza quatre fromages. Et comme t’as pas de personnalité, et bien tu suis le groupe, tu vas prendre ce “aller un seul verre” avec tes collègues. Qui tu sais bien, se finira par un mètre de shot à 2h du matin.

Et on est que lundi, saleté de collègue cool.

 

Adresse

Le Barman Vous Deteste
1er étage
19 rue Bellon
60300, Senlis

Abonnez-vous pour suivre notre actualité !

SUIVEZ-NOUS