Un hôtel-restaurant réputé ferme par manque de salariés dans l’Aude

La Table d’Auberjon, près de Castelnaudary, va malheureusement devoir fermer ses portes. Comme annoncé par les propriétaires sur Facebook, ils n’arrivent pas à trouver suffisamment de salariés pour continuer leur activité.

 

Cet établissement situé au nord de Castelnaudary a créé un vrai coup de tonnerre le 24 août dernier : Ils sont obligés de fermer les portes. Pourtant, selon leurs explications, le lieu est en bonne santé économique et les clients sont au rendez-vous. Le problème ? Les employés. Ou plutôt leur absence. Ils seraient en effet victimes du «  manque de personnel  ». Une situation qu’ils jugent incompréhensible. En effet, il y aurait «  143 demandeurs d’emploi dans l’hôtellerie et la restauration  » au Pôle Emploi voisin situé à une demi-heure de route.

 

Un restaurant stoppé en pleine croissance:

C’est dans le cadre d’un château médiéval cathare, à flanc de coteau, entre Castelnaudary et Toulouse, au cœur du Lauragais que trois anciens salariés du restaurant étoilé l’Hostellerie de la Pomarède ont décidé de monter leur propre auberge. Déborah Bauduin, David Celayeta et Jérôme Martres ont ouvert leur restaurant après que le précédent a été placé en liquidation judiciaire. La mairie, propriétaire du lieu, accepte le projet et signe deux contrats saisonniers. Au départ, la clientèle de touristes de passage et de locaux est au rendez-vous, l’affaire marche bien. «Encore aujourd’hui nous sommes au-dessus du seuil de rentabilité. Le bilan est bon au point même que nous avions envisagé d’ouvrir toute l’année, car nous avions maintenant des habitués et réussi à fidéliser une clientèle locale. En ce moment, l’hôtel est plein, le restaurant complet et nous sommes très bien notés par la clientèle.  » indique Jérôme Martès.

Mais, à l’heure actuelle, les trois propriétaires sont forcés de travailler 19 heures par jour. Cependant, des demandeurs d’emploi sont présents dans le domaine du service et de la cuisine. Parmi ceux qui ont été recrutés le bilan ne serait pas beaucoup plus florissant avec des incivilités et un turnover particulièrement important.

 

Un personnel peu inquiet pour leur avenir:

Pendant toute la saison, les trois associés ont vécu ce qu’ils appellent «un enfer». La faute, selon Jérôme Martres, à un manque de personnel dans le milieu de l’hôtellerie et de la restauration. «Le déséquilibre entre l’offre et la demande fait qu’aujourd’hui les salariés se sentent libres de faire ce que bon leur semble, sans qu’ils soient inquiétés. Ils savent très bien qu’on peut difficilement les licencier tant il est compliqué de leur trouver un remplaçant»

La Table d’Auberjon va fermer ses portes le 3 septembre prochain.

 

 

Adresse

Le Barman Vous Deteste
1er étage
19 rue Bellon
60300, Senlis

Abonnez-vous pour suivre notre actualité !

SUIVEZ-NOUS