Le Québec: nouvel Eldorado de la restauration

C’est un problème actuel et récurrent: le recrutement en restauration se fait de plus en plus complexe. 

Si l’on pense que la France est la seule à rencontrer cette problématique, on se trompe. La peine est la même pour de nombreux autres pays. L’Espagne de tourne vers les pays d’Amérique Latine pour recruter, l’Angleterre et la Suisse recrutent en France, les Etats-Unis ont longtemps recrutés au Mexique, l’Italie se tourne vers les Pays de l’Est…

Au Québec, les restaurateurs se tournent vers la Tunisie… Ainsi que nous, français ! Alors si tu veux t’exiler de l’autre côté de l’Atlantique, c’est le moment ! Pour fin novembre, le groupe Restos Plaisirs souhaitent accueillir dix candidats provenant de l’étranger. Présents à Paris et Tunis, ils seront accompagnés entre autres, de représentants de la Ville du Québec.

Une opportunité intéressante: la restauration au Québec offre un salaire allant jusqu’au double du salaire français ! 

Le groupe Restos Plaisirs effectue néanmoins une mission qui va lui coûter cher: jusqu’à 5 000 $ par candidat recruté. Mais son besoin de main d’oeuvre passe en priorité:

« Pour un restaurant, d’assumer ces coûts-là, de déplacement, d’organisation de la mission, des permis de travail, les coûts qui sont liés à la relocalisation, ce sont des coûts importants. Mais la pénurie de main-d’oeuvre est tellement importante, qu’on ne peut plus passer à côté », soutient la directrice des ressources humaines des Restos Plaisirs, Valérie Houde.

Originaire de la France, Lorenzo Favilli a déniché un emploi de cuisinier.

« Actuellement, je gagne presque le double de ce que je gagnais en France, pour le même nombre d’heures travaillées. Les employés sont aussi bien traités en général au Québec. C’est complètement différent. Je suis tombé en amour tout de suite », affirme-t-il.

C’est la première mission Québec International à laquelle des restaurateurs participent. Une vingtaine d’entrevues seraient déjà planifiées, notamment dans le domaine de la cuisine ainsi que de la gestion de restaurant. 

L’objectif serait de tourner les entreprises vers l’international dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration. Un choix qui ne peut que mettre en valeur notre cher secteur, et ainsi répondre à nos besoins ! 

 

 

Adresse

Le Barman Vous Deteste
1er étage
19 rue Bellon
60300, Senlis

Abonnez-vous pour suivre notre actualité !

SUIVEZ-NOUS