5 façons d’éviter l’afterwork

C’est toujours la même histoire. On arrête pas de le mentionner dans chacun de nos articles. Car c’est si évident… A toutes les fins de services, il y a une tâche horrible. Atroce. Insurmontable. Non, ce n’est pas le fait de passer le balais. Ce n’est pas non plus le fait de faire les vides et les pleins, ou encore celui de virer les clients un peu trop désinhibés.

Le plus dur, c’est de dire “NON” à ton collègue Jean-Steven, qui te propose un afterwork. Comme tous les soirs.

Et comme tous les soirs, t’as ce sentiment intime, que si tu dis non, tu vas louper quelque chose d’incroyable. Pourtant c’est toujours le même type de soirée. A base de shots et de chants de mauvais goût, du lac du connemara aux démons de minuit.

Mais t’as l’impression de louper la plus grosse teuf de l’année.

Alors au Barman Vous Déteste, on dit STOP à ce fléaux sans fin. Soyez forts. Affirmez votre personnalité. Revendiquez vos droits. LEVEZ-VOUS ! (Au passage, on compte se présenter pour les présidentielles 2022).

Hihi. On a menti. Enfin bref, voici, pour toi, 5 façons d’éviter l’aftework.

 

Numéro 1: L’excuse de la Grand Mère

On sait tout. On voit tout. On sait que quand t’étais petit t’as sorti l’excuse de la grand-mère qui venait de décéder pour louper une journée de cours. Sâche que c’est mal. Et surtout très con, les enseignants peuvent manquer certains détails, mais pas le fait que ta grand-mère ai une capacité de résurrection. (C’est ce qui arrive quand tu recycles l’excuse environs 3 fois).

Mais pour cette occasion, on t’y autorise. En plus t’auras de l’attention de la part de toute ton équipe. Peut-être même qu’ils offriront des cadeaux qui sait. Comme ça c’est malsain et manipulateur ?

Tu veux des cadeaux ? Bon. Alors tais-toi et prends ton plus beau regard de chien battu. 

 

Numéro 2: Attache toi au bar

Pour les plus téméraires (et surtout ceux qui n’ont absolument aucune confiance dans leur self-maitrise), on a LA solution pour vous.

Attachez vous au bar ! Achetez des menottes dans un magasin douteux du coin, attachez vous et laissez la clef dans le tiroir caisse. Simple, rapide, efficace. On vous garanti pas le confort mais là c’est sûre, vous ne pourrez pas suivre votre équipe en after !

Le petit plus: vous êtes déjà sur place pour reprendre le boulot le lendemain ! De quoi être élu ouvrier de l’année 2018.

 

Numéro 3: Rendez malades vos collègues

Notre préféré. Bah quoi, c’est vrai: si vos collègues sont malades alors ils ne sortiront pas. Alors tu seras conforté dans ta soirée cocooning. Et tu te diras que personne ne profite de sa vie pendant que toi, tu te reposes. C’est un plan parfait. Commences par leur préparer leur repas avant le service. Et sélectionne des produits pas très très frais.

NiquelLa prochaine fois on vous apprendra comment contrôler l’univers entier et comment vivre pleinement son égocentrisme.

 

Numéro 4: Prétendez que le bar concerné est fermé

“Mais si si j’te jure c’est fermé aujourd’hui… Oui un jour de l’an oui… Oui ça arrive. Ohlala ce que tu peux être pointilleux toi”!

 

Numéro 5: Dites non.

C’est pas facile. Mais dîtes non. Pensez à votre santé. A celle de vos proches. A votre avenir. A un bébé poney qui retrouve sa maman. A la paix dans le monde. A Patrick Sébastien qui tire sa dernière blague.

Bref, pensez à des choses positives (eh oh, chacun sa notion du positif, on est pas ici pour juger ok) ? Et allez. Vous. Coucher.

 

Adresse

Le Barman Vous Deteste
1er étage
19 rue Bellon
60300, Senlis

Abonnez-vous pour suivre notre actualité !

SUIVEZ-NOUS