5 conseils pour un afterwork réussi

Tu es fatigué.

Tu t’es pris un immense jus dans la face, entre la table de 12 qui t’as fait payer l’addition séparément, ton collègue qui te regardait courir en se faisant les ongles ainsi que ton patron qui s’est dit que “tiens, c’est vraiment la soirée idéale pour discuter avec les clients et ne rien foutre”!

Bref, un vendredi soir comme tu les aimes. T’es au bout de ta vie, tu as sérieusement envisagé environ trois fois en plein rush la possibilité de partir au Pérou élever des lamas. Le ménage est enfin terminé, tu regardes tes collègues comme si vous aviez survécu à l’apocalypse humaine. Il n’y a qu’un seul remède à ta fatigue. Tu le sais très bien: se coucher tôt, manger un plat saint et faire un peu de yoga avec ton service du lendemain. Oui tu le sais très bien. C’est pourquoi tu t’en vas de ce pas proposer à tout ton staff une méga tournée générale des bars du coin. Car c’est ça, être quelqu’un de responsable qui honore fièrement ses valeurs.

Tu te prends une (ou deux) bière (pintes) de fin de service, et c’est parti: direction l’after work.

Alors pour optimiser tes capacités et ton bon vivre (alcoolisme), on t’as préparé 5 conseils pour un after work réussi !

 

1- Fais toi un plan

Comme dans notre article sur la saison en montage, quitte à te bourrer la gueule, fais le bien. Prépares toi, prends du recul sur la situation.

Tu sais qu’au bout de la rue, Jean Sébastien sera à même de te faire des prix, et surtout, d’ouvrir une note à ton nom. Note que tu lui doit depuis l’an Jésus Christ.

Alcoolique.

 

2- Sois stratège

Embrayes sur le bar à ambiance du coin, pour que ta collègue Natasha se prenne le shot de trop et commence à danser gaiement avec toute la clientèle sur un “Oh Djadja”. De manière à l’emmener en boite par la suite.

Et ne pas être seul dans ton rythme de vie en constante dégradation.

 

3- Fais ta star

N’hésite pas à ta grimer de colliers à fleurs, lunettes de soleil en pleine nuit (+3), ou encore tout autre accessoire qui te vaudra (peut-être) des verres offerts. 

Ou qui te vaudra (sûrement) d’être pris pour un con.

Mais bon qui ne tente rien n’a rien n’est-ce pas.

 

4- Prends toi pour Michael Jackson

Sur la piste, sois le roi.

Quelques astuces: ne chante que les refrain, en bribes de mots, au moment où le DJ coupe le son. Lève les mains en l’air, répètes ces pas de danse que tu as bossé à ta dernière cousinade dans le Nord-pas-de-Calais.

Offre des verres à tes collègues, de manière à ce qu’ils soient moins critiques sur ta technique, limite qu’ils en soient admiratifs. 

Après on te garanti rien. Y a toujours un Jean Louis pour te filmer et te ramener à la réalité devant toute ta brigade le lendemain. Mais bon le principal c’est de passer un bon moment et d’y croire intensément… Déso.

 

5- Emmènes ton patron avec toi

Bah oui, réfléchis bien: parce que que tu l’aimes ou non, c’est lui qui va faire l’ouverture demain matin. Et toi demain matin, tu seras encore ivre de la veille. Alors s’ il sort avec toi. Il le sera aussi. 

Il ne pourra donc pas forcément assurer l’ouverture. Tu pourras donc potentiellement te permettre un léger retard d’une heure (ou deux), tout en le culpabilisant d’être un mauvais patron.

Et t’en tirer blanc comme neige. Elle est pas belle la vie ?

 

Adresse

Le Barman Vous Deteste
1er étage
19 rue Bellon
60300, Senlis

Abonnez-vous pour suivre notre actualité !

SUIVEZ-NOUS