We love Flair

We Love Flair


A l’occasion de Olybet FlairMania 2017, j’ai décidé de consacrer un petit article à cette discipline que j’affectionne énormément. On va faire une petite virée chez les “Flair Bartender”. On commence par une vidéo comme mise en bouche. Il s’agit de “Deniss Trifanovs” un des meilleurs Flair Bartender de 2017 et celui dont j’apprécie le plus le style.

Le Flair , appelé aussi Extreme Bartending ou Flair Bartending c’est l’art de jongler, tournoyer et jouer avec les bouteilles, verres, glaçons et autres instruments du bar pour créer un cocktail pour le plus grand plaisir des consommateurs (clients, amis…) et permet de servir les boissons avec beaucoup de dynamisme. Cette discipline est tendance en France et les évènements, exhibitions, compétitions fleurissent avec le nombre de barmans qui s’adonnent à cette culture venue d’outre-atlantique. L’usage du flair redore le blason du métier de barman qui en avait vraiment besoin, surtout en France. Le rapport avec la clientèle en est plus mélodieux et chic… Cet art est principalement pratiqué dans beaucoup de bars luxueux, bars Jet-set ou petits bars à thèmes aux USA.

Qui est le Flair Bartender ?
Beaucoup de barman on adopté le Style Flair Bartender, cela implique beaucoup de choses dont une extrême rigueur. Car ce qui fera la différence entre un simple jongleur et un vrai Flair Bartender c’est bel et bien : Savoir tenir un bar, avoir des connaissance en Mixologie et ainsi que tout les talents et compétences que possède un barman. On oubli trop rapidement que dans “Flair Bartender” il y a “Bartender”. Donc un Flair Bartender digne de ce nom se doit de connaitre sur le bout des doigts les Cocktails Classique, les tendances et les internationaux.
On entend parler souvent de Working-Flair et Show-Flair, mais c’est quoi ?
Le show flair, consiste à jongler avec des bouteilles et autres éléments de bar pour faire de l’animation. Il est aussi appelé “Exibition Flair” car l’on exhibe des mouvement et des enchainement “les routines”. Certains lieux font appel à une organisation qui vient se produire pour un show complet et original. Avec parfoit même un apport de magie et des effets pyrotechniques.
Le working flair, ou (flair-bartending) consiste à jongler avec les verres, les glaçons, les bouteilles etc… sous les yeux des clients pendant la conception de leur cocktail. Contrairement au “Show Flair” qui est dans la hauteur et la démesure, le “Working Flair” parait plus simple et plus calme. Alors que non pas du tout, le “Working Flair” a beau être moins impressionnant. Il reste beaucoup plus technique et physique du fait que les bouteilles sont pleines et lourdes, l’on ne peut pas se permettre autant de mouvement et de vrille que dans le “show flair”.
On finit par quelques conseils .
Il faut à la fois associer la connaissance de la composition du cocktail, le préparer en « flair » avec des gestes sûrs et rapides tout en faisant autre chose (chanter, danser ou plaisanter…) pour donner une image d’être « sûr de soi » afin que le consommateur n’ait pas peur de boire le breuvage, la loi de la gravité et de la force centrifuge sont les principaux facteurs à dominer.
Le feeling !
On peut difficilement apprendre de gestes prédéfinis… cela doit venir de vous-même… au feeling, sauf quelques passes de base ! Quand vous trouverez un geste que vous aurez inventé au feeling, exercez-le plusieurs fois, plusieurs heures…. Plusieurs jours… vous pouvez vous inspirer de livres de vidéos ou d’images pour inventer de nouvelles techniques mais n’apprenez pas de gestes, suivez votre feeling. Un geste facile à réaliser par votre ami peut paraître difficile et maladroit pour vous, ne copiez pas.
Soyez affectif : Oser se montrer, apprendre à donner du sens à leur gestuelle, à improviser, à observer les autres,…

Soyez technique : Développer un sens de l’équilibre, « fluidifier » les mouvements, se construire un schéma corporel, travailler les dissociations segmentaires…
Soyez artistique : Ajouter des sentiments, des expressions dans les figures, ce qui fera la différence entre une démonstration technique et un véritable spectacle.
Figure râtée
Il peut arriver qu’une action soit râtée… dans le pire des cas, la bouteille ou le verre tombe. Sachez que vous faites un spectacle, vous avez le droit à l’erreur mais pas à l’abandon ! Si une bouteille tombe, tant pis… si vous pouvez amortir la chute avec le pied pour éviter qu’elle ne se casse, faites-le. Le mieux est de placer un tapis antichoc derrière le bar…car cans tous les cas, si un malheur survient, enchainez sur autre chose…! Si vous avez un tapis anti-choc et que la bouteille vous échape des mains, ne cherchez pas à la récuperer… donnez l’impression que ça fait partie du spectacle, ne montrez pas le moindre signe de défaite.
Et Surtout n’ayez pas peur d’avoir mal.
La pratique quotidienne du Flair est éprouvante et fatigante. Le est un élément important pour pouvoir effectué celle ci tout les jours. Essayer de maintenir une bonne condition physique, apprenez ou sont vos éléments dans l’espace afin qu’ils ne vous percutent pas. Les premiers chocs font très mal surtout sur le dos de la mains. Mais vous avez le droit de rater, mais pas celui d’abandonner. Alors prenez votre courage à deux mains et recommencez. Et vous deviendrez Flair Bartender.

Et pour le finish et en plus y a les sous titres. 🙂