dom-benedictine

DOM Bénédictine et les moines de Fécamp

Histoire

1510 Après J.C, Dom Bernado Vincelli créé un élixir secret à l’Abbaye de Fécamp en Normandie qui sera renommé pendant longtemps et aujourd’hui encore elle reste indétrônable.

1863 Après J.C, Alexandre Le Grand, marchant et collectionneur d’art religieux aurait retrouvé la composition de cet élixir perdu. Intrigué par cette découverte, il aurait fait de nombreux essais pour reconstituer la recette originale de ce qui est maintenant la Mystérieuse Liqueur Bénédictine.

Historiquement, il n’existe aucune trace monastique de l’existence d’un moine dénommé Bernardo Vincelli. Mais le mythe fait vivre cette liqueur à travers les siècles

Et pour ce qui est de cette fameuse recette ?

La recette actuelle est toujours tenue secrète et il en existe trois exemplaires tenus cachés en trois endroits différents de la planète. Le procédé d’élaboration commence par l’infusion de chaque préparation dans de l’alcool neutre.
Chaque préparation est ensuite lentement distillée voir doublement distillée en fonction des ingrédients qui la composent.
La distillation s’effectue encore aujourd’hui dans des alambics de cuivre martelé. Ils sont uniques et datent de l’époque d’Alexandre Le Grand.Ces 4 distillats sont assemblés entre eux. Cet assemblage reposera pour 8 mois dans un foudre en chêne. Le procédé d’élaboration se poursuit avec l’assemblage final. Du miel et une infusion de précieux safran sont ajoutés à l’assemblage. Ils contribueront à la création de la couleur ambre safranée. L’assemblage final est maintenant prêt pour une double chauffe à 55°C. Cette étape permet une parfaite harmonisation de la composition. L’assemblage final est alors vieilli en foudre de chêne pour une durée de 4 mois. Cette ultime maturation est nécessaire pour parfaire l’équilibre.
Après un long cycle d’élaboration, la liqueur peut enfin se reposer avant d’être mise en bouteilles dans l’usine du groupe Bacardi-Martini de Beaucaire, dans le Gard .
75 % de la production est exportée. Ses plus gros consommateurs sont les États-Unis, la Malaisie et Singapour.



Passons à la pratique.

April Shower

Un cocktail à base de cognac qui exploite un maximum le coté vineux et végétal de la bénédictine.
Catégorie : Short Drink
Méthode : Shaker
Verrerie : Verre à cocktail
Décoration : Zeste d’orange+ Cognac : 40 ml
+
Liqueur Dom Bénédictine : 10 ml
+
Jus d’orange fraichement pressé : 20 ml

Refroidir votre shaker et votre verre.

Verser la totalité des ingrédients dans la petite timbale du shaker.
Vider l’eau des glaçons contenu dans la grande timbale du shaker.
Fermer et frapper énergiquement durant une dizaine de seconde.
Retirer les glaçons de votre verre à cocktail.
Verser à l’aide d’une passoire, le contenu du shaker dans le verre à cocktail.
Exprimer un premier zeste d’orange sur la surface du cocktail et décorer avec le deuxième sur le rebord du verre.



Widow’s Kiss
Ce grand classique du bar à la Chartreuse Jaune, peut aussi se réaliser avec la Chartreuse Verte ou un subtil mélange des deux. C’est un cocktail très herbacé avec de légères touches fruitées , déconseillé pour ceux que cela dérange.
Catégorie : Short Drink
Méthode : Shaker
Verrerie : Coupe
Décoration : Tête de menthe
+ Calvados : 40 ml
+Liqueur Dom Bénédictine : 20 ml
+ Chartreuse Jaune ou verte : 20 ml
**ou 10 ml de chaque **
+Angostura Aromatic Bitter : 2 Traits
Refroidir votre shaker et votre coupe.
Verser la totalité des ingrédients dans la petite timbale du shaker.
Vider l’eau des glaçons contenu dans la grande timbale du shaker.
Fermer et frapper énergiquement durant une dizaine de seconde.
Retirer les glaçons de votre verre à cocktail.
Verser à l’aide d’une passoire, le contenu du shaker dans la coupe.
Déposer délicatement la tête de menthe en flottaison sur la surface du cocktail.
Maxim’s Coffee
Et pour finir un petit cocktail chaud, c’est l’hiver quand même on a tendance à l’oublier. On reste dans les notes végétales mais avec la puissance du café. A essayer de toute urgence.
Catégorie : Hot Drink
Méthode : En Direct
Verrerie : Hot Toddy ou Tasse en Verre
Décoration : Grain de café
+ Cognac : 50 ml
+Liqueur Dom Bénédictine : 20 ml
+ Liqueur de Galliano L’Autentico : 10 ml
+Un café bien chaud.
Verser la totalité des ingrédients sauf le café dans le hot Toddy.
Chauffer avec la buse de votre percolateur.
Ajouter le café bien chaud.
Mélanger avec la Barspoon.
Déposer les grains de café sur la surface à l’aide d’une pince.



Article Original « La Barmacie » Malo Henry

Bonne année à tous et à toutes. 🙂