5717857155_5f391223b1_b-1

La Suze, votre nouvelle liqueur préférée

Je sais que à travers cet article, je risque de faire des heureux et me faire des ennemis. Vous connaissez sûrement la marque d’alcool SUZE, mais vous ne saviez peut être pas que cette marque est redevenue très tendance. Et oui, la mode c’est ce qui est vieux et poussiéreux. La SUZE a toujours su suivre les tendances, parfois en bas mais aussi en haut. La SUZE est que le vouliez ou non l’un des apéritifs les plus prisés et les plus populaires de France. Son origine reste controversée, la Suisse et la France se disputent la naissance de cet alcool.




Gentiane Jaune

Gentiane Jaune

Histoire 1

La formule de ce breuvage aurait été mise au point en 1885 près de Paris. Pour le propriétaire du célèbre apéritif, il n’y a aucun doute sur la création de celui-ci. C’est un certain Fernand Moureaux à qui on doit cette découverte. La marque verra officiellement le jour en 1889. Ce distillateur parisien a entrepris de créer et fabriquer un nouvel apéritif qui ne serait pas à base de vin comme la plus part des apéritifs du XIX ème siècle. Il distillera donc les racines de la gentiane jaune. Il l’appellera dans un premier temps le “PICOTIN”.
En 1898, c’est le démarrage de la promotion de celui-ci. La fondation de la distillerie SUZE verra le jour en 1922, le nom SUZE venu du diminutif de Suzanne Jaspart qui n’est autre que la Belle-sœur de Fernant Moureaux, elle raffolait de cette boisson.




Histoire 2

La Commune de Sonvillier, dans le Jura bernois, attribue sa création à Hans Kappeler, herboriste au au village.

Pour les anciens de ce village de 1 100 âmes niché au fond du vallon de St-Imier, Hans Kappeler aurait créé une sorte de potion qui ne s’appelait pas encore SUZEOr des Alpes” qu’il vendait dans les fermes de la région. Ruiné et malade, cet herboriste et distillateur aurait été contraint de vendre sa formule à un négociant français.
Lors de la vente, le distillateur du Jura bernois aurait montré la rivière à l’acheteur français en lui disant “Vous verrez que cet apéritif coulera en France comme la SUZE à nos pieds.” selon les recherches de Raymond Bruckert qui s’est penché sur le sujet. La transaction aurait été faite vers 1914. Beaucoup d’éléments viennent enrichir cette histoire, la composition de la fameuse potion dont l’ingrédient principal est la gentiane jaune qui pousse dans les pâturages jurassiens. Ou encore le témoignage de la fille de Hans Kappeler qui en 1998 déclarait que son père aurait vendu sa formule à un industriel français.




Conclusion

Comme la bouteille de ce breuvage porte fièrement l’inscription “Depuis 1889” alors que selon notre deuxième histoire la vente n’aurait eu lieu que vers 1914, on peut donc imaginer plusieurs choses :
Moureaux aurait-il modifié la composition de celui-ci après s’être rendu à Sonvillier ?
A-t-il voulu éliminer un concurrent en lui rachetant sa recette ?
Toujours est il que l’on ne le saura sans doute jamais, Hans Kappeler ayant emporté dans sa tombe son secret sans avoir jamais déposé le moindre brevet de sa potion. La SUZE restera un grand secret pour les mixologues et les fans de cette boisson.

Cocktail pour Suzer ensemble

Suze de Montagne //Vu sur Barprenium
Dans un tasse à thé en direct.
– Thé chaud à la bergamoth (thé Earl Grey) : 6 Cl
– Suze : 5 Cl
– Sirop de Cannelle : 1 Cl
Ajouter un zeste de citron jaune et un zeste d’orange exprimés, puis un 1/4 de gousse de vanille. Finaliser la décoration avec un bâton de cannelle. Servir tout de suite.
Merci à toutes et à tous vous qui me suivez. Petite note à caractère personnel, la Suze j’ADOOOOORRRREEEE. Et je vous dévoilerai certaines de mes recettes dont le BARMACIA PERSICUM.

Article Original Malo Henry « La Barmacie«