CpJvAR_W8AYvoqt.jpg large

Six blessés et treize morts dans l’incendie d’un bar à Rouen

Les bougies d’un gâteau d’anniversaire auraient enflammé le plafond du bar, constitué de polystyrène, intoxiquant les victimes.

Un incendie survenu dans un bar du centre-ville de Rouen a fait au moins treize morts et six blessés dans la nuit de vendredi à samedi. Bernard Cazeneuve a indiqué dans un communiqué qu’une « enquête judiciaire est en cours pour déterminer les causes de l’incendie. La piste accidentelle est privilégiée.

 

 L’incendie s’est déclaré dans une salle située au sous-sol du bar lors d’une fête d’anniversaire, indique-t-on de source proche du dossier. Une jeune fille qui portait un gâteau avec des bougies allumées aurait trébuché dans les escaliers menant au sous-sol. Les flammes des bougies auraient alors rapidement incendié la moquette. Selon le commissariat de police de Rouen, les victimes ont été intoxiquées après l’embrasement d’une matière du plafond de la salle. « Il n’y a pas eu d’explosion, ce sont les bougies utilisées pour une fête d’anniversaire qui ont enflammé le plafond constitué de polystyrène, libérant des gaz qui ont intoxiqué les victimes », a déclaré la permanence du commissariat.

CpJItWbWEAAkDot.jpg large

 

L’incendie le plus meurtrier en France depuis onze ans

Selon la préfecture de Seine-Maritime, « les pompiers ont été contactés à 0 h 20 (et) sont arrivés rapidement ». Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a d’ailleurs salué « la très grande réactivité et l’action des services de police et des sapeurs-pompiers du service départemental d’incendie et de secours ». Plus de 50 personnes sont intervenues sur les lieux, a souligné le ministre. Une cellule de soutien médico-psychologique a été ouverte au CHU Charles-Nicolle de Rouen.

CpKWOtrWYAELmnf.jpg large

 

Source: (lemonde.fr & europe1.fr & Twitter)